dimanche 25 avril 2010

Poneva ou Panova (Jupe Rus)



Deuxième étape du costume Rus: la Poneva ou Panova

Les traces laissées par ce vêtement sont rares, surtout dans la période la plus ancienne. On trouve donc peu d'informations et celles ci sont souvent contradictoires.

La poneva semble être apparue très tôt en Russie (période de Kiev, probablement vers le 9e siècle). Sa forme initiale était une jupe d'un seul pan, ouverte sur le devant, en lin clair.

Cette forme a évolué pour devenir un jupe à trois pans, fréquemment faite de laine à motifs de carreaux ou diamants. C'est cette version que j'ai décidé de reproduire. Elle correspond à une période 13e-16e siècle (bien que plus rare à partir du 15e siècle). Au 13e siècle, cette jupe était aussi bien portée par les paysannes que par les femmes plus aisées (les différences de catégories sociales étaient peu visibles à l'époque, mis à part les tissus utilisés et la richesse des broderies).

Elle a ensuite progressivement disparu, ne subsistant que dans de rares campagnes aux 18e et 19e siècles. La poneva la plus tardive a vu ses trois pans de tissus cousus les uns aux autres, à l'exception de l'ouverture sur le devant, souvent masquée par un tablier.


Version moderne de la poneva (19e siècle)



Le plus difficile pour créer cette poneva est de trouver un tissu adapté. Il faut un tissu à carreaux (ou losanges) qui ne soit pas écossais, de préférence dans des couleurs noires, rouges et blanches.
Les couleurs et dessins du tissu permettront de reconnaitre la région d'origine de la femme portant la poneva. (le tissu noir à carreaux blancs que j'utilise viendrait du nord de la région de Riazan)


Motif de ma poneva


Voilà donc mes trois panneaux de tissus à carreaux montés sur un lien solide à la taille(il est aussi possible de fermer la jupe par quelques boutons.


Devant - Côté - Dos

On voit bien ici les trois pans entièrement indépendants laissant donc une grande liberté de mouvement. Il semble que certaines poneva avaient les pans de tissus partiellement cousus depuis la ceinture jusqu'à mi-cuisse, mais la partie frontale est toujours laissée libre.




La poneva est ici portée avec ma chainse en lin. Un costume complet Rus comporterait à la place de cette chemise une rubahka, globalement semblable. Les seules différences sont les 'losanges' ajoutés sous les bras faits de tissu rouge et une petite ouverture lacée sur le devant du col, et en décoration, une broderie ou une application de tissu rouge sur les différentes ouvertures: col, manches, bas.
La prochaine étape est de faire une sur-chemise fine et blanche. La finesse de celle ci détermine le statut social de la femme qui la porte. Les paysannes se contentent d'une sur chemise de lin écru semblable à la sous chemise (pour les plus pauvres, ces deux chemises peuvent aussi n'en être qu'une seule !), et les femmes les plus aisées pouvaient posséder des sur chemises de lin fin blanc, de coton (14e-15e siècle), ou même de satin de soie.

Quelques liens utiles :

http://www.strangelove.net/~kieser/Russia/

http://slavyans.narod.ru/dress/poneva.html (en russe, l'image de la poneva moderne en est issue)

http://traditionalrussiancostume.com/costumeinfo/xru_en.php?nametxt=6

http://library.thinkquest.org/04oct/01854/eng/1/2.htm

Aucun commentaire: