mardi 2 mars 2010

Range-Aiguille (du 9e au 16e siècle)


Voilà le dernier objet ajouté à ma collection de (presque...) parfaite couturière: un range-aiguille de chez Rêves d'Acier !


J'en ai profité pour faire quelques recherches sur le sujet, histoire de savoir de quand ce genre d'objet pouvait dater. Et là, je me suis vite rendue compte que les ranges-aiguilles (needlecase pour nos amis anglophones) sont présents partout et tout le temps. (ils sont d'ailleurs présents bien après le Moyen-Age, puisqu'on en trouve encore de nos jours !) On en trouve en bois, en os, en corne, en bronze, en laiton, en étain, en argent, et aussi en cuir, depuis l'Islande jusqu'en Russie en passant par l'Italie.

Os - 850-900 ap.JC. - Musée National d'Écosse


10e siècle - Birka - Suède


Argent - Birka - Suède - Historiska Museet


Bronze - Gotland - Suède (9e-11e siècle) - Historiska Museet


Bronze - 11e siècle - Islande
Pendentif-Range-aiguille Rus Bronze - 12e siècle - Musée de l'Hermitage de St Petersbourg


Argent - 13e siècle - Musée Curtius - Liège


Cuir - 14e siècle - Musée de Cologne


Argent doré et niellé - 1500 - Italie - Musée du Louvre


 Laiton - 16e siècle - Museum of London

1 commentaire:

Ysabeau a dit…

En fait, que ces accessoires existent depuis si longtemps (et probablement avant d'ailleurs, mais il est plus que probable qu'il soit difficile d'en trouver des traces), est tout à fait normal.
Aujourd'hui, la production d'aiguilles ne pose pas de difficultés majeures et elles en coûtent pas cher. Il n'en était pas de même avant l'ère industrielle. Il fallait donc garder et protéger le plus longtemps possible ce trésor susceptible de rouiller. D'où, d'ailleurs l'existence, dans les anciennes trousses à couture, de matériaux abrasifs pour redonner aux aiguilles le piquant qu'elles auraient pu perdre.