mercredi 5 novembre 2008

"Vii et Morti"




Petit retour 7 ans en arrière, pour partager quelques curiosités glannées ici et là lors de mon voyage en Roumanie.

Et pour commencer, une tradition orthodoxe que j'ai trouvé très belle symboliquement.
Les églises orthodoxes sont des lieux très sombres, éclairés à la bougie et les icones dorées recouvrant les murs renvoient faiblement la lueur. L'atmosphère y est chargée d'une entêtente odeur d'encens mélangée à l'odeur du bois et de la poussière. Comme dans les églises catholiques, un grand support metallique accueille les cierges des fidèles, sauf qu'ici ce support est divisé en deux parties. Au dessus du premier support, il est écrit "Vii", au dessus du second "Morti". Les cierges vont par paires (ils sont attachés par une mèche commune), l'un est pour les vivants "Vii", l'autre pour la mémoire des morts "Morti". On m'explique gentillement que le monde des vivants et celui des morts sont indissociables. Les vivants conservent la mémoire des morts et leur rendent hommage. Les morts aident les vivants en intercédant en leur faveur auprès des Saints et de Dieu.
Il serait donc impensable de faire une offrande aux les uns, et d'oublier les autres...


Aucun commentaire: